• Catégories

    • Album : photos de kabylie
      <b>85210.jpg</b> <br />
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • juillet 2008
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Auteur:

    apcouadhias

  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

un ex delegué devoué a la cause des ouadhias

Posté par apcouadhias le 5 juillet 2008

Le Jeune Indépendant

Hachim Mohand-Ouamar,ex  délégué

 des Ouadhias : « Nous demandons

 au FFS de retirer ses élus »

mardi 18 novembre 2003, par MÉRABET Stéphane


Le Jeune Indépendant : M. Hachim, voulez-vous nous présenter le groupe de Mechtras ?
Hachim Mohand-Ouamar : Tout d’abord, permettez-moi d’apporter un rectificatif : il ne s’agit point de nous dénommer comme le groupe de Mechtras mais bel et bien comme la CADC. En effet, la coordination de Mechtras est en exercice dans la présidence triangulaire depuis le mois de septembre, c’est-à-dire depuis la tenue de la réunion ordinaire. Et en matière de compétence quant à un appel à une réunion extraordinaire, c’est la coordination assurant la présidence qui est habilitée à le faire, comme le stipule si bien l’article 9, alinéa i des principes directeurs du mouvement citoyen.

Comme quoi par exemple ?
Il y a des actions initiées par le groupe de Tizi Ouzou sous prétexte qu’il représente l’aârch de Tizi Ouzou, alors qu’apparemment ce groupe ne représentait que la cage d’escaliers. En termes clairs, vous considérez que la coordination des quartiers et villages de la commune de Tizi-Ouzou (CQVCTO) ne représente pas réellement l’aârch de Tizi Ouzou ? Oui, je considère que ce groupe de Tizi Ouzou ne représente pas réellement l’aârch de Tizi Ouzou, et pour enfin terminer avec cette histoire de groupes, je déclare haut et fort que la CADC est à Mechtras.

Comment expliquez-vous ces divergences ?
Ce groupe (coordination de Tizi Ouzou, ndlr) a initié ce que je qualifie de pronunciamiento. Comment cela ? Ce qui s’est passé ailleurs (en dehors de Mechtras, ndlr) est le résultat d’instigations de ce groupe dont le but évident est d’assouvir le dessein du trio Bouteflika – Zerhouni – Ouyahia.

Est-ce cela qui est à l’origine de la division de la CADC ?
Je regrette ! La CADC n’est pas divisée. Je préfère utiliser le terme « verrouillage politique ». Celui-ci trouve son origine dans l’élaboration du document dit « Mise en ŦAcirc;?uvre de la plate-forme d’El-Kseur » que nous considérons comme un outil ne pouvant conduire que vers la paix des lâches.

Mais vous ne pouvez pas nier que ceux qui ont élaboré ce document ainsi que les partisans sont aussi des délégués des aârchs ?
Tout a fait.

N’est-ce pas que c’est justement ce document qui est à l’origine de la division de la CADC ou, si vous préférez, a suscité de sérieuses divergences au sein du mouvement citoyen ?
Je reconnais qu’il existe de sérieuses divergences au sein de la famille de la CADC. Ce document dit de mise en ŦAcirc;?uvre n’est pour nous qu’un document de substitution à la plate-forme d’El-Kseur. Or, celle-ci, avec ses 15 points énumérés, nous la considérons comme la raison d’être des aârchs et du mouvement citoyen en général.

Dernièrement, les parents des victimes se sont réunis à Tizi Ouzou pour exprimer leur confiance à l’endroit de la CADC représentée par vos adversaires. Que pensez-vous de cela ?
Je pense que ces parents des victimes, que je respecte beaucoup, ont été induits en erreur par les tenants de la réunion d’Imzizou. Et je profite de cette opportunité pour dire que personne n’a le droit de salir la mémoire des martyrs. Le groupe d’Oujda l’a déjà fait dans le passé et c’est regrettable.

Pour revenir à la CADC dont vous faites partie, elle est composée de combien de coordinations ?
Elle est composée de 15 coordinations pour l’instant. Cependant, dans le fond, nous avons été rejoints par la Kabylie maritime ainsi que Larbaâ Nath Irathen. Celle-ci est en train de faire un travail merveilleux dans le sens de la réconciliation. D’ailleurs, nous aussi, nous ne cesserons pas d’appeler à l’union et à la fraternité ; car sans ces deux conditions nous ne pourrons jamais atteindre notre objectif. Mais est-ce que vous avez les moyens de convaincre la population de la justesse de votre politique et de votre combat ? Tout à fait ! En tout cas, la population que nous représentons en est convaincue. Car, il faut comprendre que tout ce qui se passe en ce moment est causé par la future élection présidentielle.

Comment cela ?
Le pouvoir et le groupe que j’ai désigné auparavant veulent normaliser cette région pour la voir participer aux élections. Or, le processus arrêté à Bechloul (Bouira) précise bien que toute élection est subordonnée à la satisfaction pleine et entière de la plate-forme d’El-Kseur. Malheureusement, il s’avère que c’est nous qui sommes accusés par nos détracteurs de vouloir encourager la tenue de cette élection présidentielle et de rouler pour le compte d’une formation politique.

Qu’en est-il en réalité ?
J’affirme solennellement que moi, en tant que délégué de l’aârch des Ouadhias, je n’appartiens à aucune mouvance ou formation politique et n’ai de motivation que la satisfaction des 15 points de la plate-forme d’El-Kseur.

A propos de cette plate-forme, avez-vous un programme d’actions devant faire aboutir sa satisfaction ?
Naturellement. Mais pour l’heure, nous sommes en train d’opérer la décantation au sein de la CADC tout en appelant à l’union. Une fois cette question réglée, nous entamerons des actions de protestation, mais d’ordre résolument pacifique. Avec votre permission, nous allons aborder un autre revers de la CADC. Depuis quelque temps, nous assistons à de violentes attaques contre les partis politiques, notamment le RCD.

Quel est votre propos à ce sujet ?
Je considère que ce groupe qui s’attaque aux partis politiques est en violation des principes directeurs régissant le mouvement citoyen. En ce qui nous concerne, nous avons rendu publique une déclaration dans laquelle nous avons dit que nous sommes pour le pluralisme politique. Car, il est évident que sans le pluralisme politique, la démocratie ne peut exister. En fait, cibler les partis politiques équivaut à ajouter de l’eau au moulin dont le bénéficiaire ne serait autre que le trio Bouteflika-Zerhouni-Ouyahia.

C’est-à-dire que le groupe dont vous parlez travaille pour le compte du pouvoir ?
Je ne dis pas exactement cela. Je dis tout simplement que ce groupe tombe dans le jeu du pouvoir. Franchement, je ne vois pas pourquoi on s’attaquerait aux partis politiques dès lors que notre mouvement est transpartisan. Un dernier mot M. HachimÂ? Nous demandons humblement au FFS de retirer ses élus, surtout que maintenant le pouvoir veut procéder aux élections sénatoriales sans la Kabylie.

par Saïd Tissegouine

Le Jeune Indépendant 18/11/2003

Laisser un commentaire

 

MERLIMONT INFOPALE |
KAPKA |
SALON DES VIGNERONS ET DES ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kass les nuts !!!!
| CDI Toulouse-Lautrec
| NEW DAY RELOOKING